OBJECTIF 2012

OBJECTIF 2012

Tir à l'Arc de Michel d'Aoste

L'Art chevaleresque du tir à l'arc

 

Vous avez sans doute eu l'occasion d'avoir lu ce petit livre merveilleux sur "l'Art chevaleresque du Tir à l'arc"..et vous en avez probablement retiré un bénéfice incroyable..

Non ? alors laissez moi vous en conter l'essence :

Un couple occidental moderne, ayant "bien réussi" dans la vie, heureux, avec un niveau social confortable, se disant chanceux, éprouvait néanmoins une sorte de frustration.

Il leur manquait quelque chose, mais quoi ?

Conquérants de nature et souhaitant trouver la raison de ce sentiment, ils se dirent qu'ils n'avaient peut être pas accompli des choses sortant de l'ordinaire.

Des amis leur parlèrent d'un monastère au Japon, où des moines bouddhistes accomplissaient des prodiges au tir à l'arc. Ils pouvaient, paraît il, même les yeux fermés, envoyer la flèche au centre de la cible, et ensuite envoyer la seconde éclater la première et ainsi de suite pour les suivantes.. La perfection à l'état pur en quelque sorte.

Voilà un défi que notre mâle conquérant occidental et sûr de lui, se devait de relever pour combler sa vie ! Madame irait apprendre l'art floral, en attendant de le voir triompher.. Et les voilà donc partis pour le Japon. Monsieur prit place dans ce monastère en se disant que trois mois d'entraînement intensif sous la houlette de ces experts devraient suffire à les égaler, lui qui réussissait toujours tout ce qu'il entreprenait dans la vie..

Et les heures d'entraînement journalier commencèrent. Le moine bouddhiste instructeur lui avait bien montré tous les aspects techniques de l'art du Tir à l'arc avec patience et beaucoup de silence. Mais au bout de trois mois, notre dirigeant occidental, s'il avait fait quelques progrès, n'arrivait toujours pas à atteindre systématiquement, au moins le centre de la cible.

Un jour, excédé, il s'adressa au moine : "Mais enfin, j'ai payé assez cher cet enseignement ! j'ai fait pleins de dons à votre congrégation ! Allez vous enfin me livrer votre technique secrète pour qu'au moins, je puisse atteindre le centre de cette cible !!, je ne veux pas souffrir du ridicule ni auprès de ma femme, et encore moins auprès de mes amis !" le moine , impassible , lui répondit : " Mais.. vous savez tout ce qu'il y a à savoir sur la technique du tir à l'arc, il ne vous reste qu'à comprendre quelque chose que seul, vous devez découvrir.." Et il tourna les talons avec un petit sourire compatissant.." à demain" lui dit il..

Notre homme se demanda toute la nuit ce qu'il y avait à comprendre.. Peut être se positionnait il mal dans l'axe du tir ? Peut être le souffle ? Peut être la façon de tenir la flèche et la corde ? Bon sang, promis juré, il y arriverait, et il tendit toute sa volonté en même temps que la corde de son arc, pour réussir les jours suivants. Il observa bien les autres moines, en les jalousant secrètement, tant leur réussite d'atteinte du centre de la cible le mettait en rage..

Malgré toute sa volonté et ses efforts, il fit quelques progrès certes, approchant le centre de la fameuse cible, mais resta encore loin du résultat systématique des moines.. Un jour, découragé et en colère, il se dit qu'il fallait mieux partir, quitter ce maudit monastère qui lui signifiait son "impuissance"..Son moine instructeur ne souhaitait sûrement pas transmettre son secret à un occidental..

Le jour de son départ, le moine lui dit : "Vous partez aujourd'hui.. Ne voulez vous pas essayer encore une fois ? " Notre homme, désabusé, posa son sac à terre, en se disant que de toute façon, il n'arriverait pas plus maintenant que les jours précédents, alors faisons plaisir à ce moine..

Décontracté et sans aucune volonté ni espoir de réussir son coup, il ajusta la flèche sur son arc et tira... En plein dans le mille. Oui, bon, coup de chance ou de hasard dit il. Le moine lui suggéra : " encore une autre fois ?" Persuadé de rater cette fois ci, notre homme s'exécuta afin de clore l'expérience, dans la nonchalance physique et mentale la plus totale.. Il s'en foutait un peu d'ailleurs et souhaitait partir au plus vite de ce monastère pour oublier cette malheureuse expérience..

Et il mit la flèche encore en plein centre.. Etonné et incrédule, il recommença encore une fois, puis une autre fois, le tout avec succès..

Le moine sourit, et lui dit : "vous voyez, vous avez appris quelque chose... vous venez de comprendre le sens de notre enseignement... au revoir cher ami..." et il tourna les talons..

Notre homme passa la porte du monastère, d'un pas allègre et joyeux. Oui. il venait de comprendre. Il se jura d'en retenir la leçon pour sa vie future..

Et vous, vous avez compris ?

Il venait d'abandonner sa volonté mentale de réussir au profit de la puissance de son esprit .. Il venait de comprendre le lâcher prise... il avait laissé son ego là où il était, pour laisser faire son "ange gardien".. sa conscience.

 



15/09/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres