OBJECTIF 2012

OBJECTIF 2012

ORGANISATION POLITIQUE

  • ORGANISATION POLITIQUE

Examinons notre organisation politique, celle du « pouvoir » comme je me plais à le qualifier qui doit représenter l'ensemble des citoyens et exécuter leur décision dans cet idéal originel des grecs qui rappelons-le partait déjà sur de mauvaises bases.

 

Une assemblée nationale avec des députés élus, issus d'un territoire local.

Un sénat composé de personnes qui ne sont pas élus au suffrage universel, dont le but est d'examiner les propositions de l'assemblée, de les valider.

Un conseil des ministres en charge d'exécuter un programme politique porté par un président, lui, élu au suffrage universel.

 

Des conseils régionaux, que l'on pourrait voir comme des minis gouvernements locaux.

Des conseils généraux dont l'action porte sur le département.

 

On s'arrêtera là mais le descriptif est bien plus compliqué, je veux juste donner une vue d'ensemble.

Pourquoi les députés de l'assemblée nationale ne sont ils pas les présidents des conseils régionaux et généraux de façon obligatoire, qui sont les mieux placés au niveau local pour faire prendre conscience des difficultés des territoires, des actions à mener, évaluer les besoins, participer à l'élaboration du budget national, donner une vision de la France vraie, concrète, pertinente, réelle…. Les plus à même d'organiser sur les territoires locaux une concertation globale, d'impliquer la population à la construction de son présent et avenir ?

Utopique ? Non, il suffit de se donner les moyens et nous savons tous que rien n'est figé et repose sur notre volonté. Revoir la constitution, notre organisation politique n'effraie que ceux qui sont en place aujourd'hui….

 

ETRE DIGNES DE NOUS REPRESENTER….

Pourquoi maintient-on un système corrompu, pour ne pas dire mafieux où de nombreux élus n'ont pas été dignes de leur mission ? Pourquoi certains restent-ils au pouvoir toute leur vie, coûte que coûte malgré leurs erreurs, malgré des actions qui auront eu un impact négatif sur la population ? Conservent-ils toute une série d'avantage alors que pour le reste de la population, la moindre ereur est sanctionnée ?

 

 Si la « démocratie » devait exister, chacun serait contrôlé, devrait rendre des comptes à ceux qu'ils représentent et qui lui ont donné mandat au travers de leurs votes (seul pouvoir effectif que nous détenons actuellement) c'est-à-dire NOUS. Etre sans concession pour ceux qui ont la responsabilité d'un ensemble de citoyens, un impact sur leur vie n'est pas choquant mais juste. Un peu de rigueur n'a jamais tué personne, bien au contraire, cela permet d'agir dans un cadre clair, transparent où chacun sait ce qu'il a à faire et connait les sanctions auxquelles ils s'exposent pour ses écarts.

 

Pourquoi a-t-on vu des dictateurs se révéler ? Au-delà des prises de pouvoir militaires, n'oublions pas que le suffrage universel et la « pseudo démocratie » l'ont également permis….

 

De la rigueur et des critères qualitatifs des missions de nos élus avec des comptes à rendre régulièrement, une évaluation faite par nous-même de leurs capacités à poursuivre ou non, verrait moins de « loups » dans la bergerie et laisserait moins de place aux ambitions personnelles. Il ne peut pas y avoir d'ambitions personnelles quand on représente une population ou que l'on est à son service. Pour représenter un ensemble, il faut avoir l'esprit collectif, savoir s'effacer, être visionnaire et mettre en place les outils nécessaires pour que cette représentativité soit VRAIE…

 

Ici encore, le manque de volonté de changer la situation politique peut laisser penser que le « pouvoir » ne souhaite pas scier la branche sur laquelle elle est assise… or, scier une branche d'un arbre lui permet de renaître et repousser…. Alors on nous dira que c'est utopique à nouveau…. A t'on ne serait qu'une fois examiné la possibilité de réellement changer notre organisation ? NON, car cela voudrait signifier prendre le risque de perdre son statut si précieux…. Quant à nous qui acceptons ce système, que penser de nous ? Que nous sommes des faibles ? Que de toute manière le peu d'estime que nous avons de nous ne mérite pas que nous changions les choses ?

 



16/03/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres