OBJECTIF 2012

OBJECTIF 2012

LA FEMME BIONIQUE

La première femme bionique à contrôler et sentir une prothèse
Par Mira OBERMAN

CHICAGO (AFP) - Une jeune femme américaine équipée d'un bras bionique peut pour la première fois contrôler sa prothèse juste par la pensée et "sentir" son bras, la chaleur ou une poignée de mains.

Claudia Mitchell, soldat dans les Marines, s'est fait opérée deux ans après avoir perdu son bras dans un accident de moto.

Son bras bionique est contrôlé par des nerfs qui ont été reroutés vers des muscles sains sur ses pectoraux. Cette nouvelle innervation de cette région du corps lui permet d'envoyer des signaux au bras robotique via des électrodes qui répondent aux impusions de son cerveau.

"Avant l'opération, je ne pensais pas pouvoir avoir de nouveau une vie normale", a déclaré Claudia Mitchell, 26 ans, dont le cas a été présenté par des chercheurs américains cette semaine.

"Mais ce bras et l'institut de réhabilitation de Chicago m'ont permis de retrouver une vie plus agréable et active que je ne l'aurais jamais espéré", déclarait la jeune femme brune et souriante. "Je suis heureuse, pleine de confiance et indépendante", a-t-elle ajouté.

Cette avancée majeure dans le domaine des prothèses depuis la deuxième guerre mondiale permet aux amputés de retrouver une plus grande faculté de fonctionnement.

Ils peuvent ouvrir des couvercles, attraper des objets sur des étagères, s'habiller plus facilement.

Les chercheurs espèrent que ces bras bioniques pourront être utilisés pour aider les quelque 400 estropiés qui ont perdu un membre pendant les combats en Afghanistan ou en Irak.

"C'est si gratifiant pour moi en tant que médecin et scientifique de conduire une recherche qui a des conséquences si positives dans la vie des amputés, notamment pour ces femmes et hommes qui ont servi dans l'armée américaine", a déclaré le Dr Todd Kuiken qui a développé la technologie utilisée en tant que directeur de l'institut de réhabilitation du Centre de neuro-ingénierie de la médecine bionique (Neural Engineering Center for Bionic Medicine) à Chicago.

"Mon équipe et moi considérons que c'est un grand honneur d'avoir pu servir notre pays de cette manière ainsi que tous ceux qui souffrent de handicaps dans le monde entier", a-t-il ajouté.

Depuis les débuts du bras bionique en 2002, les tentatives pour innerver des muscles ont été réalisées sur six amputés mais seulement un d'entre eux est parvenu à contrôler la prothèse par la pensée avec un reroutage de ses nerfs.

Jesse Sullivan, un ancien joueur de football qui a perdu ses deux bras, a été le premier à se prêter à cette expérience en 2005.

C'est en lisant un article à propos du cas Sullivan dans un magazine de vulgarisation scientifique peu après son accident, que Claudia Mitchell a contacté l'institut de Chicago pour leur demander si elle pouvait tenter l'expérience elle aussi.

Elle a subi l'opération le jour de son 25ème anniversaire et a passé un an à apprendre à contrôler sa prothèse avec laquelle elle peut désormais peler une orange.

Maintenant elle maîtrise son bras bionique, auquel elle a fait rajouter de jolis ongles manucurés.
 
 
                                       Copyright © 2006 Yahoo! Inc. Tous droits réservés.


26/09/2006
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres