OBJECTIF 2012

OBJECTIF 2012

L'EUROPE, POUR QUOI FAIRE ?

 Par Anne-Cécile Robert

LE MONDE DIPLOMATIQUE | février 2006 | Page 27
http://www.monde-diplomatique.fr/2006/02/ROBERT/13191

S’il est de bon ton de se proclamer « européen », le sens précis que l’on donne à ce terme varie d’un sujet à l’autre, d’une personne à l’autre, de pays en pays, et mue en fonction du moment où la question est posée. Le rejet du traité constitutionnel européen en France et aux Pays-Bas a au moins eu pour avantage d’autoriser enfin la seule qui vaille : pourquoi construit-on l’Europe ? Quel projet et quelles valeurs motivent cette association inédite de peuples et d’Etats ?

Philosophe et écrivain, Bernard Stiegler propose une réflexion, un peu aride mais stimulante, sur le « motif européen »  (1). L’Europe ne pourra trouver une légitimité aux yeux des citoyens et de l’histoire – et donc exister – que si elle se définit comme une réponse à la crise de la civilisation capitaliste industrielle. L’auteur analyse en profondeur l’impasse tragique et autodestructrice dans laquelle s’enfonce le modèle économique occidental : l’organisation industrielle de la production et de la consommation produit une misère symbolique généralisée et une démotivation des individus qui ne parviennent plus à réaliser leur individualité. Les techniques managériales et le marketing sont au cœur de cette destruction méthodique des singularités. La construction européenne semble le cadre le plus pertinent pour réinventer une politique industrielle de l’« esprit » et de la « motivation ».

De manière plus prosaïque, Susan George interroge, elle aussi, le projet européen  (2). Vice-présidente de l’association Attac, elle commence par rappeler les dangers que l’Europe libérale fait peser sur les droits sociaux et la démocratie. Le traité constitutionnel européen est destiné à parachever ce processus de destruction systématique des libertés civiques et des acquis du mouvement ouvrier. Son rejet ouvre donc l’espace nécessaire à une refondation de la construction européenne comme expression d’un « bien commun » à tous les citoyens du Vieux continent. Si une Constitution semble prématurée en raison de l’absence d’une société et d’un peuple européens, des avancées peuvent être obtenues par le biais d’un traité classique.

Pour Susan George, il importe de fixer à l’Europe des objectifs clairs et circonscrits, tels l’emploi, la lutte contre la pauvreté, l’environnement. L’ouvrage rend compte de l’action des forums sociaux et du mouvement associatif pour une « autre Europe », démontrant ainsi que les voies du possible sont ouvertes.

La culture compte au nombre des domaines peu choyés de la construction européenne, Anne-Marie Autissier réussit un tour complet de cette question dans un épais petit livre, dense et écrit avec passion  (3). « Il n’a jamais existé dans l’histoire occidentale de stricte coïncidence entre art, culture et politique », affirme-t-elle pour souligner les paradoxes inhérents à la définition d’une Europe de la culture. Quels sont les contours identitaires et géographiques d’une telle Europe ? Obsédés par l’économie, les « pères fondateurs » des Communautés européennes ont laissé la culture de côté.

La divergence des priorités nationales et le flou des objectifs européens par ailleurs pris dans de lourdes contraintes budgétaires, accroissent les difficultés d’une véritable coopération culturelle. Pourtant, des projets existent, qu’Anne-Marie Autissier analyse. A la lecture de ce livre, on prend conscience que l’Europe n’a rien de « naturel » et que son identité reste à construire.

(1) Bernard Stiegler, Constituer l’Europe, tome I « Dans un monde sans vergogne » (130 pages, 19 euros), tome II « Le motif européen » (150 pages, 21 euros), Galilée, Paris, 2005.

(2) Susan George, Internationale de l’imaginaire, no 19, Nous, peuples d’Europe, Fayard, Paris, 2005, 252 pages, 17 euros.

(3) Anne-Marie Autissier, L’Europe de la culture. Histoire(s) et enjeux, Actes Sud, coll. « Babel », Arles, 2005, 439 pages, 10 euros.



14/04/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres