OBJECTIF 2012

OBJECTIF 2012

L'ENJEU MONDIAL DE L'IRAN

Je souhaite ici parler de l'Iran, pays clef pour la stabilité mondiale qui est en jeu aujourd'hui.

Il me semble important de présenter ce pays qui reste méconnu par les occidentaux afin de ne sousestimer ni son développement, sa force, ni sa culture millénaire et riche. Egalement pour bien comprendre les alliances qui, si une attaque américaine était lancée sous prétexte de production nucléaire à usage militaire, provoquerait une succession d'évènements déclencheur d'une guerre mondiale. Je dis et répète "mondiale" pour laquelle tous les facteurs et acteurs sont en place.

Notre mémoire est bien courte, aussi nous nous sentons à l'abri de tout tant nous sommes aveugles, fonctionnons à titre individualiste et sans conscience qu'en définitive en poursuivant cette route égoiste, c'est l'humanité qui est touchée. Plus nous irons mal de façon individuelle et plus l'humanité sera malade... C'est aussi simple que çà mais cela demande courage de le comprendre car il faut alors se détacher de son égo, et une volonté ferme pour soi-même progresser et faire avancer le monde....

Si une guerre devait se déclencher, QUI EN AURA DECIDE ? Moi ? Nous ? Ou un poignée de personnes qui dirigent la planète, nos existences, aux intentions obscures, dépassées, sans sens de la collectivté, avec un ego si grand qu'ils en deviennent des dictateurs déguisés.

Si une guerre devait se déclencher ? Qui souffrirait ? EUX ? Nous ? Qui partirait au front ? certainement pas nos dirigeants ni leurs enfants... mais NOS enfants, NOS PERES et FRERES !!

Des guerres ont lieu sans cesse mais elles semblent si loins de nous et tant qu'on n'est pas touché directement, on ne se sent nullement concerné. Sans doute la peur et lacheté qui nous donnent de telles pensées, sans aucun doute l'incapacité à assumer et regarder les choses en face. Et Pourtant.... Si nous refusions chaque guerre, chaque acte négatif, où que nous soyons, qui que nous soyons, les dictateurs en herbe et personnages malsaints divers n'auraient pas de possibilité d'agir.

Nous cautionnons le système, le maintenons et en plus, comble du comble, nous nous déculpabilisons et nous lamentons de façon si risible.... Mais la vérité est celle-ci : NOUS CAUTIONNONS CE QUI EST EN PLACE par notre silence et refus de voir ce qui se fait, et ne récolterons que ce que nous avons semé....

 

L'IRAN / Extrait de Wikipedia, Encyclopédie Libre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Iran

 

La République islamique d'Iran (de l'aryen « noble », en persan : ايران) est un pays d'Asie occidentale (ou centrale); sa capitale est Téhéran (ou Téhran), la langue officielle est le persan et la monnaie le rial ; le calendrier officiel est le calendrier persan. L'Iran est entouré par le Pakistan, l'Afghanistan, le Turkménistan, la mer Caspienne, l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Turquie, l'Irak, le golfe persique et la mer d'Oman (Océan Indien). Le pays était connu en Occident sous le nom de Perse —provenant du nom de la province iranienne de Pârse— jusqu'en 1935, date à laquelle Reza Shah demanda à tous les pays liés diplomatiquement d'utiliser le nom par lequel les iraniens ont toujours appelé leur pays : Iran. L'Iran envisagerait d'entrer dans la ASACR: Asie du Sud.

L'Iran a une très longue histoire, commencant par l'établissement de l'empire achéménide au VIe siècle av. J.-C. jusqu'à l'avènement de la république islamique.

Différentes civilisations ont dominé le plateau iranien avant l'établissement du premier empire.

  • XVIe siècle av. J.-C. Les Aryens, le peuple indo-européen qui donnera son nom au pays, originaire des steppes d'asie centrale et du Caucase, envahissent le plateau iranien et s'installent. Ils se heurtent aux élamites, se mélangent avec eux et donnent naissance aux Mèdes, Perses, etc.

Le roi Hakhamanesh (Achéménès) crée la dynastie achéménide en -550.

Politique

Article détaillé : Politique de l'Iran

Selon la constitution de 1979, votée à la révolution, toutes les institutions et les activités du pays sont fondées sur les principes de la loi coranique codifiés au sein d'un code civil islamique. À la tête du pays se trouve le « Guide suprême », autorité religieuse suprême. Sous sa responsabilité, le pouvoir exécutif est détenu par le président de la République, chef du gouvernement, qui dispose d'un cabinet composé de 20 ministres. Le pouvoir législatif appartient à un parlement de 290 députés élus tous les 4 ans au suffrage universel supervisé par un « Conseil des Gardiens de la Constitution » qui approuve ou s'oppose aux résolutions de l'assemblée. Il existe également un conseil de discernement, composé des chefs des trois pouvoirs, des 6 clercs du Conseil des Gardiens et de 25 membres désignés par le Guide à la tête duquel se trouve actuellement Hachemi Rafsandjani, renommé pour 5 ans en mars 2002. Le Conseil de Discernement est chargé de ratifier, lors d'une opposition irrévocable du Conseil des Gardiens au Parlement, l'application des lois qu'il juge indispensables, et dorénavant, d'assister le Guide pour la gestion du pays.

Économie

Article détaillé : Économie de l'Iran

L'Iran est le 4ème plus important producteur de pétrole au monde et est membre de l'OPEP. C'est d'ailleurs le pétrole qui a permis à l'Iran un rapide développement économique dans les années 1970. Il représente encore aujourd'hui plus de 80 % des recettes à l'exportation. Les revenus pétroliers du pays s'élevaient à 46,6 milliards de dollars en 2005.

L'économie iranienne combine un système de planification centrale et de fortes participations de l'État dans le pétrole et les grandes entreprises (industrie lourde, biens de consommation...) avec une agriculture villageoise et des petits commerces. Le gouvernement actuel poursuit le plan de réformes du marché commencé par le gouvernement précédent et a annoncé qu'il continuerait la politique de diversification de l'industrie du pétrole.

En 1996, des cours du pétrole favorables ont soulagé les pressions financières qui pesaient sur l'Iran et permis à Téhéran de régler ses dettes. La situation financière de l'Iran s'est durcie en 1997 et aggravée en 1998 en raison de la baisse des cours du pétrole.

La nouvelle hausse des cours pétroliers de 1999-2000 a permis à l'économie iranienne de respirer à nouveau, mais elle n'a pas suffit à résoudre les problèmes économiques structurels de l'Iran.

Son économie a vu une diversification dans le domaine de la production automobile, aérospatiale et dans la fabrication de produits électroniques. l'Iran possède aussi une industrie pharmaceutique et biotechnologique.

L'Iran exporte principalement vers le Japon (18 %), la Chine (9 %), l'Italie, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud. Il importe d'Allemagne (13 %), de France (8 %) et de Chine (7 %).

  • PIB : 516,7 Milliards de dollars
  • PIB par habitants (PPA) : 7700$ (en 2004)
  • Taux d'alphabétisation : Hommes : 83,5 - Femmes : 70,5 (Source : Unesco [2]2002-2003) Les chiffres sont beaucoups plus élevés si l'on exlut les plus de 55 ans.
  • Taux de croissance annuelle : 6,3%
  • Chômage : 11,2 % de la population active.
  • Importance relative des différents secteurs économiques :
    • Services : 48,7 % du PNB (45% de la population active)
    • Agriculture : 11,2 % du PNB (30% de la population active)
    • Industrie : 40,9 % (25% de la population active)
  • Deuxième réserve mondiale de Gaz naturel et cinquième producteur.
  • Deuxième exportateur mondial de pétrole dans l'OPEP.

Source : le The World Factbook 2005 - CIA



20/04/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres