OBJECTIF 2012

OBJECTIF 2012

"Gaucho" et "Regent", les alchimistes du destin

Je vous ai parlé de cette première avec la considération du "préjudice écologique" commis par Total et le naufrage de l'Erika près de nos côtes. Dumoins, on peut souhaiter qu'en appel, cette sentence soit confirmée. ET au passage, je trouve quand même grotesque, et vraiment révélateur d'un esprit "limité" ou plutôt "pécunier", le fait même de se pourvoir en appel face à une évidence. Mauvaise foi quand tu nous tiens et surtout "finance quand tu nous grises" !!
Une première dans notre histoire commune qui ouvre bien des perspectives en matière de reconnaissance des effets nocifs de nombre de nos actes sur l'environnement.

Ce qui me plaît c'est l'idée de "responsabilité". Aussi de me dire qu'on a la possibilité de voir autrement notre organisation en société et faire évoluer nos raisonnements. On ne peut pas tout se permettre, n'importe quoi non plus, ni se donner les meilleures raisons du monde pour justifer nos actes. La notion de "guerre juste" inventée pour appuyer les croisades, qu'on le veuille ou non, est un paradoxe. Il n'y aucune guerre juste car la guerre par nature est négative et porteuse d'injustice. Il n'y a pas non plus de possibilité d'assimilation des termes "descrimination" et  "positive" car la descrimination par essence est sélection et rejet de ce qui ne rentre pas dans un cadre défini. Vous voyez... Ces exemples, sous des airs de compromis, posent les bases de la division et confrontation. Enfin, il ya la liberté, certes. Liberté d'actions, liberté d'expression mais nous vivons dans une communauté et on se doit de prendre en considération "l'autre". On sait que sa liberté doit être respectée mais elle se termine là où commence celle des autres.

Pourtant je m'interroge ! Et je voudrais vous parler des pesticides, "Gaucho", "Regent" et compagnie... Ce ne sont pas des clowns de cirque et ce que je veux lancer comme débat n'est pas un "gentil tour de piste". Connaissez-vous ? Ce sont des pesticides dont de nombreuses études ont démontré leur conséquences graves à la fois sur l'humain et également sur la biodiversité notamment les abeilles, disparaissant à grande échelle. Des pesticides que l'on a fini par interdire sous le poids de la pression des différentes associations et mouvements scientifiques qui ont tiré la sonnette d'alarme. Aussi car cette disparition massive a généré tout de même des inquiétudes.
Moins d'abeilles, c'est moins de pollénisation, moins de fleurs et plantes, moins d'animaux. C'est un élément manquant dans la chaine des espèces avec un impact sur l'homme, forcément. Ceci couplé à la modification du climat, à la pollution généralisée (air, terre, mer, esprit aussi, on en parle jamais assez ;)), tout cela ça fait beaucoup !! Et encore je reste simpliste...

Voilà qu'on autorise "sous contrôle" nous dit-on le CRUISER, autre pesticide aux effets qu'il faudra mesurer. "Autoriser le Cruiser de la société Syngenta pourrait conduire à sacrifier à nouveau l'apiculture au profit d'une économie aveuglée par le court terme sans prise en compte de l'environnement", soulignent dans un communiqué publié en début de mois les principales organisations du secteur, dont l'Union nationale de l'apiculture.

Il est évident que les causes ne se limitent pas exclusivement aux pesticides et que cela est bien plus complexe. Quelle est la véritable question ?

Elle est de savoir si au nom du profit, on sacrifie...
Et peut importe ce qui est sacrifié...

Dans ce cas, on a pas mal à perdre et comme le disait Einstein
« Si l’abeille venait à disparaître, l’homme n’aurait plus
que quelques années à vivre ». Alors ne soyons pas alarmiste mais REALISTE et plutôt que de produire des contre expertises pour la contredire, il serait une bonne chose de faire passer avant toute chose "l'HUMAIN" et de se montrer bien plus intelligent dans la gestion de nos ressources et environnement dans lequel nous évoluons. Comme pour le climat où il ya des décénnies que les chercheurs lancent un cri d'urgence, n'attendons pas l'extrême pour comprendre.

Pour se faire une idée, quelques chiffres des disparitions et analyses.

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/magazine/article.php?id_mag=3&lang=fr&id_article=2783

http://www.mdrgf.org/212pesticides.html



29/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres